A l’heure de choisir un établissement pour son enfant, on ne sait pas toujours à quel saint se vouer. Voici quelques réponses aux questions que vous ne manquerez pas de vous poser.

Les enfants seront-ils acceptés quel que soit leur niveau ?

Dans notre établissement, aucun enfant ne sera laissé sur le bord du chemin de croix. Nous saurons trouver en chacun des ressources de patience et d’abnégation, à l’exemple de notre Christ, cet homme exemplaire qui, même à l’instant de sa mort, n’aura jamais baissé les bras.

Suit-on les mêmes programmes que dans le public ?

D’aucuns prétendent que notre foi chrétienne nous amènerait à avoir une vision biaisée de la science et de l’histoire. Il n’en est rien, bien évidemment. Même s’il nous importe de développer les valeurs qui permettent de résister à la déchristianisation, nous favoriserons le dialogue « foi-culture », « foi-science ». Et c’est avec la plus parfaite objectivité que nous aborderons des thématiques aussi sensibles que le martyre de Louis XVI ou les spéculations de Charles Darwin.

Les enfants d’autres confessions seront-ils acceptés ?

Malgré leurs différences, nos religions respectives ne sont pas pour autant ennemies. D’ailleurs, comme en témoignent tous les documents de l’époque, la Vierge Marie elle-même était une femme voilée ! Aimer la Bible, ce n’est pas haïr le Coran, et nous nous interdisons de porter tout jugement sur ce texte écrit sur des omoplates de chameau par un illettré au fond d’une grotte sombre. Les enfants, qui sont toute innocence et fragilité, n’ont pas à porter le poids des errements spirituels de leurs parents. Alors oui, disons-le haut et fort, toutes les familles seront les bienvenues. Du moment qu’elles payent.